Les États-Unis ferment son « abattoir à chatons »

Victoire. Un laboratoire américain va fermer ses portes après 36 ans de service. Surnommé « l’abattoir à chatons », il aura euthanasié pas moins de 3 000 animaux après des expériences sur la toxoplasmose.

De la viande potentiellement contaminée par la toxoplasmose

Les défenseurs des animaux fêtent leur victoire. Le ministère de l’Agriculture américain vient d’annoncer la fermeture de son « abattoir à chatons ». Pendant près de 36 ans, ce laboratoire public situé près de Washington avait pour mission de faire tester de la viande potentiellement contaminée à des chats. Au total, ce sont plus de 3 000 chats et chatons qui ont été euthanasiés depuis son ouverture.
L’association White Coat Waste Project qui a révélé l’affaire explique que la viande était potentiellement contaminée par des parasites de toxoplasmose. Mais pourquoi utiliser des chats ? Ce sont les seuls à pouvoir produire des ovocytes à partir de ces parasites permettant de confirmer la présence ou non de la toxoplasmose. Malheureusement, les chats qui arrivaient à passer les tests ont tout de même été euthanasiés.

« Un cannibalisme forcé » pour l’association

Comble de l’horreur, le laboratoire a acheté des centaines de cadavres d’animaux à travers le monde (Chine, au Vietnam ou encore Éthiopie) pour nourrir les petits cobayes. Une méthode digne « d’un cannibalisme forcé » pour l’association.
Au lendemain de la révélation de ce laboratoire, des élus du Congrès américain avaient déposé des projets de loi pour mettre un terme aux expériences. Jeff Merkle, sénateur s’est réjoui de cette décision : « c’est une bonne journée pour nos amis à quatre pattes ».

De son côté, la Fondation 30 Millions d’Amis qui se bat actuellement pour faire annuler une vente aux enchères de 300 chiens en Mayenne a salué la décision du gouvernement américain sur la fermeture de cet abattoir à chatons.

© 2019 AssurCity.