Accès aux soins : 61 jours d’attente moyenne pour consulter un gynécologue

En France, près de 40 % des femmes n’ont pas consulté de gynécologue depuis 3 ans. Un phénomène qui s’explique par des délais d’attente particulièrement longs et une pénurie de professionnels de santé.

5 mois ou plus d’attente pour 25 % des femmes

Obtenir un rendez-vous chez un spécialiste peut ressembler à un véritable parcours du combattant. Selon une étude Harris Interactive sur l’accès aux soins en France, près de 4 femmes sur 10 n’ont pas vu de gynécologue depuis 3 ans. Un chiffre important, conséquence directe d’un renoncement des patientes face aux délais d’attente de plus en plus longs. Pour consulter ces médecins spécialistes, l’enquête explique qu’il faut en moyenne attendre 61 jours. Pour 1 femme sur 4, le délai d’attente s’allonge même à 5 mois ou plus. Si l’attente est longue, les consultations sont quant à elles assez courtes : 21 minutes en moyenne et 15 minutes pour 1 consultation sur 4.

Des difficultés d’accès aux soins en France

Le suivi gynécologique est symptomatique des difficultés d’accès aux soins en France. Certaines régions connaissant d’ailleurs plus de difficultés que d’autres. L’étude révèle ainsi d’importantes disparités géographiques concernant les délais d’attente pour un rendez-vous chez un gynécologue. Alors qu’il faut attendre 33 jours dans la zone Paris-Hauts-de-Seine, il faut attendre en moyenne 84 jours en Centre-Val de Loire et 73 jours dans le Grand-Ouest.

En octobre dernier, une étude de la Direction de la recherche et des statistiques du ministère de la Santé (DREES) alarmait sur ces délais d’attente particulièrement longs. Si la palme du délai d’attente le plus long revient à l’ophtalmologie (80 jours en moyenne), aucune spécialité n’est épargnée :

  • La dermatologie (61 jours) ;
  • La cardiologie (50 jours) ;
  • La rhumatologie (45 jours).

 

© 2019 AssurCity.