Le marché automobile français plonge en juin 2019

Mauvaise passe pour le marché automobile français ! Après un mois de mai 2019 marqué par une faible augmentation des ventes de voitures estimée à 0,43 %, le marché auto tricolore voit rouge en juin 2019. En effet, au cours de ce mois, 230 967 véhicules particuliers ont été immatriculés, ce qui correspond à une baisse des ventes de 8,4 % par comparaison avec les données enregistrées en juin 2018 dans l’Hexagone.

Les immatriculations à -1,83 % au 1er semestre 2019

Après un léger sursaut constaté en mai avec 193 948 véhicules particuliers immatriculés, le marché automobile national plonge lourdement en juin 2019.

En effet, le mois dernier, seulement 230 967 véhicules particuliers ont été écoulés en France, soit une chute très nette des immatriculations de 8,4 % par rapport à juin 2018 où 252 216 unités avaient trouvé preneur.

A noter que, par rapport à l’année dernière, le mois de juin 2019 comptait 19 jours ouvrés au total, soit 2 jours ouvrés de moins. Toutefois, cette donnée ne permet pas d’expliquer à elle seule cette contreperformance.

Au 31 juin 2019, 1,166 million de voitures ont été immatriculées en France, ce qui correspond à une baisse des immatriculations estimée à 1,83 %. D’ailleurs, les constructeurs automobiles français sont les premiers à pâtir de cette méforme du marché.

Renault, PSA et Nissan plongent en juin 2019

Au mois de juin 2019, les ventes réalisées par le groupe Renault apparaissent en baisse de 11,7 %. C’est la baisse aussi qui prévaut pour le groupe PSA à -11,3 %. Dans le détail, les immatriculations ont reculé de 14,7 % chez Peugeot, de 14,6 % chez Opel et enfin de 6,2 % chez Citroën ; DS Automobiles permet à PSA d’éviter un fiasco complet grâce à une hausse de ses ventes estimée à 12,6 %.

Du côté des constructeurs automobiles étrangers, les fortunes ont été diverses en ce mois de juin 2019. Ainsi, Nissan s’est effondré avec des immatriculations en chute libre de 38,2 %, BMW ne s’est guère illustré (-24,9 %) de même que Fiat-Chrysler Automobiles (-18,8 %). En revanche, le groupe Volkswagen a été mieux loti avec une hausse globale des ventes estimée à 4,9 % en juin 2019 grâce à Audi (+17,5 %), Seat (+12,3 %) et Volkswagen (+0,5 %). C’est aussi la hausse qui prévaut pour le constructeur nippon Toyota (+6,1 %), le groupe Daimler (+7,2 %) et Ford (+8 %).

Étiquettes : , , , , ,

© 2019 AssurCity.