Quels vont être les changements pour janvier 2020 ?

Comme chaque année, de nombreux changements sont prévus pour le 1er janvier. Certaines mesures entamées l’an dernier seront de retour, comme l’entrée en vigueur progressive du reste à charge zéro. 2020 sera d’ailleurs orientée sécurité sociale et santé. Contrairement à 2019, moins de changements seront à constater côté automobile. Assurland.com récapitule pour vous.

Sécurité sociale, prévoyance et santé

  • Revalorisation du plafond de la sécurité sociale

Tout d’abord, le gouvernement prévoit une revalorisation du plafond de la sécurité sociale. Chaque année, ce plafond est édité pour correspondre à l’évolution des salaires. Au 1er janvier, il augmentera de 3 377 à 3 428 euros en valeur mensuelle (de 186 à 189 euros en valeur journalière). Le plafond annuel sera de 41 136 euros et sera utilisé pour calculer le montant de certaines prestations sociales.

  • Hausse de la pension retraite

La pension des retraités percevant moins de 2 000 euros brut mensuels connaîtra une revalorisation de 1%. Au dessus de cette tranche, cette revalorisation ne sera que de 0,3%. Ce seuil de 2 000 euros inclut la retraite de base ainsi que la retraite complémentaire. La revalorisation concerne uniquement la retraite de base.

  • Hausse de l’allocation de solidarité pour personnes âgées (ASPA)

L’ASPA sera également revalorisée, à 10 838,40 euros annuels pour une personne âgée seule et 16 826,60 euros pour un couple à l’imposition commune. Elle dépassera donc le palier des 900 euros mensuels (868,20 euros en 2019).

  • Remboursement intégral de certains soins

Le reste à chaque zéro reste d’actualité pour 2020 dans le cadre de la réforme « 100% santé ». Le 1er janvier prochain, les opticiens seront obligés de proposer des lunettes sans reste à charge pour les enfants comme les adultes. La garantie lunettes sera de deux ans maximum, excepté pour les enfants de moins de 16 ans.

  • Baisse des taux de remboursements pour l’homéopathie

Certains médicaments homéopathiques passeront de 30% à 15% de remboursement. En 2021, ces traitements devraient être intégralement déremboursés. D’après le ministère des Solidarités et de la santé, ces médicaments comme l’Arnica montana, Nux vomica ou Gelsemium sont inefficaces.

  • Hausse du prix du tabac

Le prix du tabac va encore augmenter au 1er janvier, après la hausse de novembre. Le paquet de 20 cigarettes de quelques marques passe de 9,10 à 9,20 euros. D’autres hausses sont au programme, de 50 centimes en mars 2020 notamment. Le but de ces hausses est de porter le prix du paquet à 10 euros en moyenne.

  • Fin de la ventre libre-service des médicaments à base de paracétamol et AINS

Cette mesure devrait être mise en vigueur à partir du 15 janvier prochain. Les médicaments à base de paracétamol ainsi que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l’Ibuprofène, le Nurofen, l’Advil ou encore l’Efferalgan se trouveront derrière le comptoir du pharmacien, et non en rayon tel que c’est le cas actuellement. Les autorités en charge de la santé s’inquiètent de l’automédication trop pratiquée par les Français ainsi que de la surconsommation de ces médicaments, qui peuvent être très dangereux à haute dose.

  • Suspension de l’additif E 1741

L’additif E 1741 ou dioxyde de titane est utilisé comme colorant dans des produits de consommation quotidienne tels que les bonbons ou le dentifrice. Il devrait être supprimé pendant au moins un an. Selon l’ANSES, on évalue encore mal les risques de cette molécule.

Auto : rendre le permis de conduire plus accessible et renforcer les contrôles de vitesse

  • Permis de conduire à un euro par jour

Un prêt à taux zéro va être mis en place afin de faciliter l’accès au permis B, A1 et A2 (auto et moto) pour les jeunes de 15 à 25 ans. Ce prêt sera remboursable par des mensualités de 30 euros maximum sur une durée de 20 à 40 mois selon la formation choisie par le bénéficiaire.

  • Nouvelles voitures radar

Testées en avril 2018 en Normandie, les voitures radars devraient rejoindre les régions Bretagne, Pays de la Loire et Centre-Val de Loire. Elles seront en service sept jours sur sept, entre six et huit heures tous les jours. Le rôle de ses voiture sera de « cibler les conducteurs responsables de grands excès de vitesse », d’après la Sécurité Routière.

Habitation et crédit immobilier

  • Baisse des prix du gaz

Engie baissera de 0,9% les prix du gaz dès le début de l’année 2020. Cette baisse sera de 0,2% pour les personnes utilisant le gaz pour la cuisson et de 1% pour ceux utilisant le gaz pour se chauffer. Les consommateurs dépendants des deux utilisations connaîtront une baisse de 0,5%.

  • Aide à l’achat d’un logement HLM

Un nouveau dispositif est prévu pour faciliter l’acquisition de logements sociaux par des particuliers : il permettra au propriétaire de ne pas devoir régler lui-même la totalité des charges de copropriété. L’objectif du gouvernement est de vendre 45 000 biens par an.

Parmi les autres mesures, une revalorisation du Smic, une baisse de l’impôt sur le revenu, quelques hausses…

Diverses mesures viennent encore étayer ce tableau déjà bien rempli. On constatera par exemple une revalorisation du Smic en fonction de l’inflation annuelle (+1,2%, soit 10,15 euros par heure et 1 539,42 euros mensuels pour 35 heures hebdomadaires). L’impôt sur le revenu sera également revu. Pour la première tranche (revenus entre 9 964 et 27 519 euros) baisse de 14% à 11%. D’après Bercy, le gain devrait être d’environ 350 euros pour les concernés. Pour la deuxième tranche, elle est abaissée de 27 519 à 25 504 euros par an. Le gain est estimé à 125 euros par personne seule, donc 250 pour les personnes mariées ou pacsées.

Certains produits bancaires devraient connaître une hausse de leurs prix aux alentours de 5%. C’est par exemple le cas des frais NPAI, du coût d’envoi d’un chéquier à domicile ou de la demande d’une nouvelle carte bancaire. En outre, le transfert d’un plan épargne logement (PEL) sera facturé 99 euros, contre 96 en 2019. Le timbre est également en hausse ; le timbre rouge atteindra 1,16 euro, soit 11 centimes de plus qu’actuellement ; le vert montera de 9 centimes pour afficher un tarif de 97 centimes.

Enfin, l’interdiction du plastique touchera de nouveaux produits à usage unique. Après les pailles, ce seront notamment les cotons-tiges en plastique, les bouteilles d’eau, les touillettes ou encore la vaisselle jetable qui seront interdits à la vente.

Étiquettes : , , , , , ,

© 2019 AssurCity.