La grippe est en phase pré-épidémie dans quatre régions

L’an dernier, l’épidémie de grippe qui survint à la même période fut meurtrière : Santé publique France (SPF) avait dénombré quelques 8 800 décès suite à cet événement tragique. Le jeudi 26 décembre, elle a à nouveau mis en garde contre une potentielle épidémie à venir dans quatre régions : l’Île-de-France, l’Occitanie, les Pays de la Loire et la région Provence-Alpes-Côté d’Azur.

Une augmentation des passages à l’hôpital dans quatre régions

Le constat a été dressé par Santé publique France lors de son bulletin hebdomadaire sur la maladie du jeudi 26 décembre : la grippe pourrait être de retour. Elle est même en phase « pré-épidémique » dans quatre régions :

  • l’Île-de-France ;
  • l’Occitanie ;
  • les Pays de la Loire ;
  • la région Provence-Alpes-Côté d’Azur.

D’après Vincent Henouf, directeur adjoint du centre de référence de la grippe au sein de l’Institut Pasteur, a fait état auprès de BFMTV d’une « augmentation de l’ensemble des indicateurs, que ce soit les entrées enregistrées à l’hôpital et en réanimation ou le nombre de consultations ». En une seule semaine, SPF a de son côté enregistré 1787 « passages pour grippe ou syndrome grippal » et 160 hospitalisations. C’est bien plus que la semaine dernière, où l’organisme ne rapportait « que » 1 219 passages à l’hôpital et 95 hospitalisations pour les mêmes raisons. De surcroît, 11 cas graves de grippe sont à ajouter à ce bilan pour cette semaine.

En ce qui concerne la médecine ambulatoire (ndlr : prise en charge médicale d’un patient sans hospitalisation), SPF dénombre en moyenne 51 consultations ainsi qu’une « légère augmentation » des consultations de SOS Médecins pour « syndrome grippal ».

Les symptômes de la grippe sont les suivants :

  • fièvre élevée (souvent supérieure à 39°C) ;
  • frissons ;
  • nez qui coule, toux sèche, mal de gorge ;
  • fatigue ;
  • douleurs musculaires ;
  • maux de tête.

Si vous contractez ces symptômes, il serait judicieux de prendre rendez-vous chez votre médecin traitant.

Se faire vacciner contre la grippe au plus vite

Pour éviter d’être contaminé et de participer au développement de cette potentielle épidémie, le meilleur moyen reste de se faire vacciner contre la grippe. D’autant plus que l’Assurance maladie a lancé sa campagne de vaccination contre la grippe le 15 octobre. Pour la première fois en France, il est possible de se faire vacciner en pharmacie contre ce virus. Cela pourrait permettre de désengorger un peu les cabinets des généralistes, souvent surpeuplés à cette époque de l’année, en particulier dans les grandes métropoles. En outre, cela devrait profiter aux « déserts médicaux », où obtenir un rendez-vous chez le médecin peut parfois s’avérer laborieux.

Il faut dire que cette maladie touche chaque hiver entre 2 et 6 millions de personnes ; ce nombre est non-négligeable à l’échelle de la France. Et les plus exposées sont les personnes âgées. L’an dernier, les personnes de plus de 75 ans avaient été les premières victimes de l’épidémie. Ainsi, ce programme de vaccination en pharmacie sera avant tout accessible aux patients majeurs et considérés « à risque », c’est-à-dire les femmes enceintes, les personnes de plus de 65 ans mais aussi les patients souffrant de diabète de type 1 et 2. La vaccination sera réalisée par les pharmaciens ayant suivi une formation au préalable et disposant d’une salle isolée.

Quelques gestes simples pour éviter la propagation du virus

Au-delà de la vaccination, quelques gestes simples peuvent être adoptés pour limiter la progression du virus, qui se transmet principalement par voie aérienne, donc par la toux, les éternuements ou encore les postillons. Il peut également être transmis par contact direct, comme une poignée de mains.

Voici donc quelques conseils pour se prémunir et protéger les autres :

  • limiter les contacts avec les personnes malades ;
  • se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ;
  • couvrir sa bouche en cas de toux ou d’éternuement avec le coude, la main ou un mouchoir ;
  • se laver les mains après chaque quinte de toux ou d’éternuements et passage en lieu collectif, aux toilettes et avant/après chaque repas ;
  • porter un masque chirurgical (à changer toutes les 4 heures) ;
  • utiliser des mouchoirs à usage unique ;
  • éviter de serrer la main et de faire la bise en période d’épidémie ;
  • aérer le logement au moins dix minutes par jour ;
  • nettoyer au maximum les endroits sensibles dans votre domicile : poignées de portes, claviers, télécommandes, téléphones…

Étiquettes : , , , , ,

© 2019 AssurCity.