Confinement : changer d’assureur, de fournisseur ou de banque, est-ce que c’est encore possible ?

Comment changer d’assureur pendant le confinement ?

Que vous souhaitiez résilier votre contrat d’assurance auto, d’assurance moto ou d’assurance habitation, la loi Hamon est là pour vous (en période de confinement comme en temps normal d’ailleurs).

Elle vous permet, après le 1er anniversaire de votre contrat, de pouvoir le résilier à tout moment, sans justificatif. Elle vous permet aussi de déléguer toutes les démarches de résiliation au nouvel assureur que vous aurez choisi.

Si vous voulez vous charger vous-même de résilier votre assurance, rien de plus simple : utilisez notre service de lettre de résiliation en ligne. Il vous suffit de personnaliser facilement l’un de nos modèles de lettre et de l’envoyer en recommandé avec accusé de réception en ligne sans vous déplacer.

Le conseil d’Hervé !
Sans oublier que, le 25 mars dernier, le Gouvernement a accordé un report des dates d’échéance des contrats pendant le confinement. Vous avez ainsi droit à un délai supplémentaire de 3 mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire pour résilier vos assurances. Mais si cette mesure concerne tous les contrats, elle est particulièrement intéressante pour la résiliation des complémentaires santé.

Changer de mutuelle en plein confinement, c’est faisable !

Vous vous rendez compte, en plein confinement, que votre complémentaire santé actuelle n’est pas à la hauteur ? Trop chère, des garanties insuffisantes, ou simplement, votre situation change : toutes les raisons sont bonnes pour trouver une meilleure mutuelle, surtout en cette période ! Les organismes d’assurance santé sont toujours sur le pont pour vous proposer les meilleures offres.

Mais voilà, vous êtes déjà engagé avec un autre assureur : pas de panique ! Si vous disposez d’une mutuelle collective, sachez qu’il n’est possible de la résilier qu’en quittant votre entreprise. En revanche, plusieurs situations permettent de résilier un contrat santé individuel :

Votre contrat de complémentaire santé arrive à échéance

Vous pouvez changer de mutuelle sans frais grâce à la loi Chatel. Plusieurs cas de figure s’offrent à vous :

  • Votre assureur vous a envoyé votre avis d’échéance 2 mois minimum avant la date anniversaire (ou date d’échéance annuelle) et 15 jours minimum avant la date limite de résiliation : il respecte donc la loi Chatel. Avant cette date limite, vous pouvez lui envoyer une lettre de résiliation en recommandé avec accusé de réception afin de lui signifier votre volonté de résilier votre contrat.
  • Vous avez reçu votre avis d’échéance moins de 15 jours avant la date limite de résiliation : vous avez alors 20 jours pour faire parvenir à votre assureur votre lettre de résiliation.

Comme vu plus haut, grâce à l’ordonnance 2020-306 du 25 mars 2020, vous aurez exceptionnellement 3 mois de plus après la fin de la crise sanitaire pour résilier vos contrats arrivés à échéance pendant le confinement.

L’échéance de votre contrat de mutuelle santé se situe à un autre moment de l’année

Vous ne pouvez normalement pas changer de mutuelle sans frais tout de suite, sauf dans certains cas précis :

  • Votre assureur ne vous a pas envoyé votre avis d’échéance à temps, ou pas du tout : comme il n’a pas respecté la loi Chatel, vous avez le champ libre pour résilier quand vous voulez sans frais !
  • Vous vous mariez, vous divorcez, vous déménagez, vous changez de profession, vous partez à la retraite ou votre conjoint vient de décéder : ces changements de situations peuvent vous permettre de résilier votre complémentaire santé actuelle sans avoir à payer le reste des cotisations, même si vous êtes hors échéance.

Si vous souhaitez tout de même résilier votre mutuelle hors échéance sans être dans une des situations ci-dessus, sachez que vous devrez payer l’ensemble des cotisations restant avant la prochaine date anniversaire de votre contrat.

En confinement, vous pouvez changer facilement de fournisseur d’énergie

En période de confinement, certaines questions sont légitimes : si je change de fournisseur d’énergie, est-ce qu’un technicien devra se déplacer à mon domicile ? Est-ce que l’électricité ou le gaz risquent d’être coupés entre mes 2 contrats ?

Pas de panique ! En termes de démarches, le secteur de l’énergie est finalement peu impacté par la crise sanitaire du coronavirus car un changement de fournisseur de gaz ou d’électricité n’est qu’administratif. Ce qui signifie que :

  • Changer de fournisseur n’a aucun effet sur votre compteur électrique ou de gaz

Il n’y aura ni changement de compteur, ni besoin de l’intervention physique d’un technicien, tout se fait automatiquement. Seul votre numéro de compteur sera nécessaire afin de valider la résiliation de votre ancien contrat par votre nouveau fournisseur.

  • Changer de fournisseur ne provoque aucune coupure d’électricité ou de gaz

Quel que soient les événements, les distributeurs (Enedis pour l’électricité et GRDF pour le gaz) continuent à assurer la fourniture d’énergie dans les foyers.

Sachez d’ailleurs que la trêve hivernale a été prolongée de 2 mois jusqu’au 31 mai 2020 suite à l’épidémie du coronavirus. Vous ne risquez donc aucune coupure d’énergie avant cette date.

  • Changer de fournisseur est entièrement automatique

C’est votre nouveau fournisseur d’énergie qui s’occupe de la résiliation de votre contrat auprès de votre ancien fournisseur. Ainsi, vous n’avez aucun papier à envoyer.

  • Changer de fournisseur n’induit aucun changement de distributeur

Enedis et GRDF seront toujours vos interlocuteurs, vous faisant ainsi bénéficier de la même énergie et des mêmes délais et coûts d’intervention sur leurs réseaux.

Vous pouvez aussi changer de fournisseur d’accès à Internet

Mais pour Internet, c’est un peu plus compliqué en période de confinement. Pourquoi ?

  • Le raccordement à la fibre nécessite l’aide d’un technicien

Si vous souhaitez changer de fournisseur Internet dans le cas d’une éligibilité à la fibre, vous devrez attendre la fin du confinement. En effet, la phase d’installation de la fibre optique dans votre logement est effectuée par un technicien avec prise de rendez-vous, déplacement de celui-ci, installation et test du matériel… une procédure impossible actuellement.

  • Les démarches de résiliation nécessitent l’envoi de courriers et de matériels

Même si les démarches de résiliation d’abonnement Internet varient d’un opérateur à l’autre, elles nécessitent souvent l’envoi de courriers de résiliation, le renvoi ou le retour du matériel (box, câbles) en boutique, etc. Avec la fermeture des boutiques des opérateurs, et les délais d’acheminement du courrier rallongés du côté de La Poste, les démarches peuvent donc se compliquer.

Il est de plus en plus possible d’accélérer les procédures de résiliation à distance depuis les sites web des opérateurs. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre fournisseur d’accès à Internet.

  • Un seul cas de résiliation automatique : souscrire un nouvel abonnement Internet avec portabilité du numéro

Si vous souhaitez souscrire un nouvel abonnement auprès d’un autre FAI (fournisseur d’accès Internet) avec conservation de votre numéro de ligne fixe (portabilité du numéro), le transfert de ligne se fera automatiquement. Votre nouveau fournisseur s’occupera de tout et vous n’aurez rien à faire.

Bien entendu, ce transfert de ligne ne peut pas se faire en cas de changement d’éligibilité, de l’ADSL à la fibre par exemple. Vous perdriez alors votre numéro et vous auriez besoin d’une installation à domicile par un technicien.

Il est également toujours possible de changer de banque

En cette période de confinement, il peut aussi être intéressant de comparer les différentes offres des banques. Selon votre profil et vos besoins, changer de banque peut vous faire faire des économies non-négligeables sur vos frais bancaires.

Depuis l’entrée en vigueur du dispositif de mobilité bancaire automatisé, vous pouvez demander à la banque qui vous propose l’offre la plus intéressante d’effectuer toutes les démarches relatives à ce changement. Il suffit de lui adresser un mandat pour entamer l’opération. N’hésitez pas, c’est totalement gratuit !

Actualités de l'assurance

© 2019 AssurCity.