La Tunisie sur la voie de l’efficacité énergétique des logements


La Tunisie sur la voie de l'efficacité énergétique des logements


Photo CC-Jorge Franganillo

Photo CC-Jorge Franganillo

En 2018, les logements ont absorbé à eux seuls près de 26% de l’énergie consommée en Tunisie. Ce chiffre justifie la mise en place d’une politique ambitieuse d’efficacité énergétique dans le résidentiel, afin de lutter contre le réchauffement climatique. Pour la Tunisie, il s’agit également de réduire le déficit commercial et d’améliorer son indépendance énergétique.

La Tunisie impose pour le résidentiel collectif une réglementation thermique et des audits énergétiques sur plan, alors que les réfrigérateurs, climatiseurs et lave-linge bénéficient d’une certification énergétique. Elle sera bientôt effective également pour les télévisions et l’éclairage.
 
Plusieurs programmes doivent aider les Tunisiens à améliorer leur efficacité énergétique. Promo-Isol cible une meilleure isolation des toitures des logements individuels. Promo-Frigo facilite le remplacement de 400 000 réfrigérateurs de plus de dix ans, donc trop gourmands en énergie. Promo-Led doit permettre la pose de quatre millions de LED à la place d’ampoules incandescentes.
 
L’Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie (ANME-Tunisie) et l’Agence nationale pour les nouvelles technologies, l’énergie et le développement économique durable (ENEA-Italie) ont mis en place en 2019 un financement destiné à doper ces trois programmes. Les deux agences envisagent de créer une unité spécialisée en essais de conformité et de performance énergétique des appareils d’éclairage.


Des projets de label et d’affichage des performances bien avancés

Un label écoBAT existe, pour l’instant au niveau expérimental. Il permet de distinguer les bâtiments neufs et anciens les plus performants dans le domaine énergétique en les classant « Haute Performance Énergétique ». Il s’articule autour de trois cibles : l’enveloppe, les équipements techniques et la gestion des ressources (énergie, eau et déchets). Enveloppe et équipements techniques pèsent pour 90 % dans le score optimal. Le label est décroché quand la note du bâtiment dépasse 20% de la performance maximale pour l’existant, 30% pour le neuf. Plusieurs projets sont en cours de labellisation.
 
En juin 2019, le gouvernement tunisien a constitué un comité interministériel charger d’élaborer une feuille de route pour rendre obligatoire l’affichage des performance thermique et énergétique des bâtiments neufs lors de la location ou de la vente. Cette mesure devrait concerner d’abord le tertiaire, puis dans un second temps le résidentiel.

Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

© 2019 AssurCity.