Déconfinement : pourrons-nous déménager à compter du 11 mai ?

Suite au confinement mis en place depuis le 17 mars 2020 en France à cause du nouveau Coronavirus, de nombreuses personnes ont dû repousser leurs divers projets immobiliers, dont les déménagements. Alors que le 11 mai approche, date du déconfinement, il est légitime de se demander si les déménagements pourront alors reprendre, quelles seront les conditions à respecter (parce que oui, il y en aura), etc. Assurland vous dit tout.

Les déménagements réglementés selon la distance à parcourir

Déménager à moins de 100 kilomètres de son lieu de résidence actuel

ALors que les Français sont confinés chez eux depuis le 17 mars 2020, un confinement faisant suite à la pandémie du Covid-19, certains ont dû reporter à plus tard leur projet de déménagement. Parce que la date de déconfinement approche, ils espèrent alors pouvoir emménager dans leur nouvel appartement ou maison. Cependant, tout ne pourra pas se faire comme on le souhaite, il y aura des conditions à respecter. Ces conditions de déménagement devraient rester plus ou moins similaires à celles déjà en place depuis le début du confinement en France. C’est-à-dire que, les déménagements prévus dans un rayon de moins de 100 kilomètres pourront se faire “normalement” et sans aucune attestation.

Déménager à plus de 100 kilomètres de son lieu de résidence actuel

Mais pour les personnes qui devraient voyager sur de plus longues distances afin de rejoindre leur nouveau bien, le déménagement sera autorisé si, et seulement si, il ne peut être absolument pas être reporté. Dans ce cas-là, le gouvernement explique qu’il faudra se munir d’une attestation sur l’honneur dans laquelle vous expliquerez vous déplacer “pour le motif d’un déménagement non reportable”. Il faudra également y préciser :

  • la date du déménagement ;
  • l’adresse de départ ;
  • ainsi que l’adresse de destination.

Le gouvernement conseille également de contacter les forces de l’ordre (c’est-à-dire la police ou bien la gendarmerie) afin de déclarer le déménagement et de se renseigner sur les éventuelles restrictions en vigueur dans la commune ou vous souhaitez emménager.

Un arrêté permettant les déménagements les jours fériés

Déménager un jour férié ? C’est désormais possible !

Parce que la situation n’est pas évidente, que beaucoup reprendront le travail plus durement et manqueront de temps pour déménager comme ils le souhaitent, le ministre de l’Intérieur et le secrétaire d’Etat chargé des transports ont publié un arrêté. Cet arrêté autorise les déménagements lors des jours fériés, et plus précisément lors des week-ends de l’Ascension et de la Pentecôte.

Les déménageurs aussi ont des règles à respecter

Les professionnels du déménagement pourront, eux aussi, reprendre leur activité dès le 11 mai 2020. Ils ne seront quant à eux pas limités par la règle des 100 kilomètres. Ainsi, si vous habitez en région parisienne et vous que solliciter un déménageur pour emporter vos meubles dans le sud de la France par exemple, ce dernier aura la possibilité de le faire sans devoir justifier son déplacement. Ils auront cependant d’autres règles de sécurité à respecter telles que :

  • ne pas être plus de deux dans un camion ;
  • et porter obligatoirement un masque de protection.

Mais attention, la Chambre Syndicale du Déménagement (organisation professionnelle représentant les activités du déménagement et du garde-meubles) précise tout de même que “le client devra être représenté par une seule personne lors de l’opération de déménagement”. Et cette obligation s’applique partout en France, quelle que soit la couleur de votre région. De plus, les rassemblements de plus de 10 personnes étant interdits, vous ne pourrez être plus même si vous avez besoin d’aide pour transporter vos meubles. Il faudra également, évidemment, respecter les gestes barrières.

© 2019 AssurCity.