Un quart des fumeurs ont augmenté leur consommation de tabac

Le confinement a été propice aux excès. Après la petite prise de poids des Français, Santé Publique France révèle qu’un quart des fumeurs ont augmenté leur consommation de tabac. La consommation d’alcool est restée stable durant les deux mois passés à la maison. 

Augmentation de la consommation de tabac

Le confinement n’aura pas été propice à l’arrêt de la cigarette. Selon une étude publiée par Santé Publique France, 27% des fumeurs ont augmenté leur consommation de tabac, 19% ont réussi à réduire la cigarette quand les autres sont restés stable. En moyenne, la hausse correspond à un surplus de 5 cigarettes par jour. 

Ce sont les 25-34 ans (41%) et les personnes travaillant à la maison qui sont principalement concernés par cette consommation plus importante.  « L’ennui, le manque d’activité, le stress » sont les principales raisons évoquées par les fumeurs. 

D’après le Parisien, les appels reçus par Tabac Info Service ont chuté de « 19% entre mars 2019 et 2020 et de 15% entre avril 2019 et 2020 ». 

Si la cigarette a augmenté pour une partie des fumeurs, la consommation d’alcool est restée beaucoup plus stable pendant la période de confinement. Toujours selon l’étude de Santé Publique France, elle a augmenté chez 11% des sondés, est restée stable chez 65% des sondés et a diminué pour le reste. 

Parmi les Français qui ont bu davantage, ils sont 51% à indiquer que la fréquence de consommation a augmenté, 10% évoquent une hausse des verres bus et 23% estiment qu’ils se trouvent dans les deux cas. 

L’augmentation de la consommation d’alcool est beaucoup plus marquée chez les moins de 50 ans, les parents d’enfants de moins de 16 ans et les habitants de grandes villes de plus de 100 000 habitants. 

A l’inverse, des fumeurs, les adeptes de la boisson se sont tournés vers Alcool Info Service. Une hausse de 27% des appels, des chats ou des questions-réponses a pu être enregistrée pour le mois d’avril 2020. A titre d’exemple, une baisse de 12% avait été enregistrée les mois précédents. 

Plus 2,5 kg sur la balance en période de confinement

Outre le tabac et l’alcool, le confinement a aussi eu un impact sur le poids des Français. En moyenne, ils ont pris 2,5 kg durant cette période. Et là encore, le stress, la baisse de l’activité physique et le grignotage sont les grands responsables de cette petite prise de poids. Ce sont les personnes maigres et obèses qui ont vu leur courbe augmenter. Les femmes vivant dans les grandes villes et les hommes habitant dans un milieu plus rural sont aussi concernés. 

Alors avec ce de début de déconfinement, il est possible de reprendre le sport. Si les salles de sport ne peuvent toujours pas rouvrir, les Français ont désormais le droit de courir librement dans un périmètre de 100 Km et sans la moindre attestation. Par ailleurs, les parcs et jardins de la zone verte ont pu rouvrir dès le 11 mai. A Paris, Anne Hidalgo tente toujours d’obtenir l’approbation du gouvernement. 

© 2019 AssurCity.