Mutuelle santé : l'écart important des restes à charge

En 2017, le reste à charge des Français après l’intervention de l’Assurance maladie était de 620 euros en moyenne. Un chiffre qui peut passer du simple au double selon l’âge de l’assuré. Pour faire baisser la note, les Français peuvent compter sur la réforme 100% santé.

5.400 euros de reste à charge pour 1% de la population

Selon une étude de la Drees, le reste à charge des Français après l’intervention de l’Assurance maladie et avant celle des complémentaires santé s’élevait en moyenne à 620 euros en 2017.

En fonction de l’âge du patient, l’écart du reste à charge peut passer du simple au double : ”Il passe ainsi de 200 euros par an chez les 6-10 ans, à 450 euros chez les 41-45 ans, puis à un peu plus de 1.000 euros chez les plus de 85 ans” explique la Drees dont les propos ont été relayés par Capital.

On apprend également que les plus de 70 ans représentent moins de 10% de la population des patients mais 25% des dépenses et 20% « de la masse totale » du reste à charge.

Pour certains Français, le reste à charge est bien plus important. L’étude évoque la somme de 5.400 euros en moyenne dont 3.000 euros de dépassés d’honoraires qui ne sont pas remboursés pour 1% des assurés.

Pire, 0.1% de la population va devoir s’acquitter d’un montant qui atteint 7.600 euros en moyenne.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette somme dont des consultations fréquentes avec des médecins spécialisés et des séjours prolongés à l’hôpital : ”Ils ont en moyenne 63 ans et passent un peu moins d’un mois en hospitalisation à temps complet au cours de l’année” relate le document. Des patients qui doivent s’acquitter du forfait journalier. Un forfait qui peut donc faire considérablement la facture.

A noter qu’en 2017, 4% des Français n’avaient souscrit à aucune mutuelle santé.

La réforme 100% santé pour éviter un renoncement aux soins

Le reste à charge zéro permet de rembourser à 100% certaines prothèses dentaires, auditives et lunettes. Avec cette réforme, le gouvernement veut réduire le renoncement aux soins. Cette mesure dont le coût est estimé à 1 milliard d’euros sera pris en charge à hauteur de 750 millions d’euros par la Sécurité Sociale et le reste par les mutuelles.  

Le reste à charge zéro devra être systématiquement proposée par les professionnels de santé concernés. Bien entendu, cette mesure n’est pas obligatoire et l’assuré pourra choisir un autre équipement s’il paie le surcoût ou grâce au remboursement de sa mutuelle.

Pour permettre le remboursement de ces produits de santé, le gouvernement impose des plafonds tarifaires aux mutuelles. En échange, le renouvellement des équipements sont espacés dans le temps.

La résiliation infra-annuelle dès le 1er décembre 2020

Dès le 1er décembre 2020, les assurés possédant une complémentaire santé pourront résilier plus facilement.

Dès 1 an de contrat, il sera possible de quitter son contrat. L’occasion de comparer les différentes mutuelles et surtout réaliser des économies.
Assurland vous offre la possibilité de réaliser une comparaison de mutuelle santé en moins de 5 minutes et sans bouger de chez vous. Vous aurez ainsi accès aux tarifs du marché et aux différentes garanties.

Souvenez-vous avant de réaliser une comparaison d’assurance, vous devez identifié vos besoins pour payer au juste prix votre futur contrat.

pub

© 2020 AssurCity.