Assurance smartphone : moins de 20% des Français sont assurés

Les Français ont une mauvaise opinion de l’assurance téléphone. C’est ce que révèle une enquête de l’insurtech Coverd. Preuve que la relation n’est pas passionnelle, moins de 20% des sondés ont décidé de souscrire une assurance pour protéger leur smartphone alors même que 82% des Français ont déjà cassé un téléphone.

Cotisations trop élevées, limites de la garantie, offres pas assez transparentes 

Entre les Français et l’assurance téléphone, ce n’est pas l’amour fou. C’est le résultat d’une étude réalisée par l’insurtech Coverd. Le spécialiste de la couverture des smartphones s’est intéressé aux comportements des utilisateurs. Combien sont-ils à être assurés ? Ont-ils une bonne opinion de leur assurance téléphone ? Comment souscrivent-ils une assurance mobile ? 

Premier enseignement, les Français sont très peu assurés. Seuls 19,4% d’entre eux ont décidé de souscrire un contrat pour protéger leur téléphone en cas de sinistre. Un paradoxe quand on connaît le prix d’un smartphone. Les résultats mettent en lumière que les utilisateurs ne sont pas encore prêts à s’engager. 

Une réticence qui vient peut-être de la mauvaise opinion que se font les Français de l’assurance mobile. Quasiment 65% des sondés estiment que le prix de la cotisation est trop élevé. Outre la tarification, 48,4% des Français ont des difficultés à comprendre les limites de la garantie. Pour 41,9% des sondés, les offres ne sont pas assez transparentes. 

Des utilisateurs qui préfèrent donc racheter un téléphone en cas de vol, de casse ou de perte plutôt que de s’assurer. 

En octobre 2020, Coverd révélait dans une étude que 82% des Français avaient déjà cassé leur téléphone. Alors que nombreux sont ceux à ne pas vouloir s’assurer, 71% des personnes interrogées avouent être stressées à l’idée de perdre ou de casser leur smartphone.

Ils n’ont d’ailleurs pas connaissance de l’utilité d’une assurance téléphone. 62% ne connaissent pas les services de l’assurance permettant de réparer un smartphone.

Alors pour celles et ceux qui ont décidé de se protéger, la souscription en ligne reste privilégiée. 33% des sondés ont adhéré à un contrat en ligne. 

Quand souscrire une assurance téléphone ?

Dans la majorité des cas, les utilisateurs qui souhaitent une assurance mobile vont profiter de l’achat du smartphone ou vont par la suite se rendre chez un assureur. 

Lors de l’achat, l’adhésion se réalise via le distributeur de l’appareil dans une grande surface ou en magasin.  

Que couvre une assurance mobile ? 

Le contrat mobile va protéger l’assuré contre certains aléas. L’assurance permet de couvrir : 

  • Le vol
  • Les infiltrations d’eau
  • Les courts-circuits
  • Les boutons cassés
  • Le bris de glace
  • L’oxydation 

En fonction des conditions générales, l’assuré pourra obtenir la réparation, le remplacement, le prêt ou encore l’indemnisation de son matériel. 

En cas de sinistre, l’assuré a généralement 5 jours pour signaler son sinistre. L’assureur pourra demander des justificatifs comme une facture ou une plainte auprès des forces de l’ordre en cas de vol. 

Comptez entre 3 et 15 euros mensuels pour assurer un téléphone.

pub

© 2020 AssurCity.