Brève : 15% des clients fragiles détenteurs de l’offre spécifique

L’offre spécifique clientèle fragile (OCF) est « encore méconnue des clients en situation de fragilité financière », estime la Cour des comptes dans son rapport annuel paru le 18 mars. Alors que le gouvernement avait demandé aux banques de diffuser plus largement cette offre en 2018, 110 331 souscriptions ont été enregistrées en 2018 et 209 585 en 2019. Un doublement qui porte à seulement 15 % des 3,4 millions de personnes éligibles la part des détenteurs de l’OCF (512 000 fin 2019). Ils étaient 11 % en 2018 et 10 % en 2017.

La Cour des comptes rappelle que les obstacles à la diffusion qu’elle avait pointés en 2017 demeurent : « méconnaissance de l’offre spécifique par les réseaux bancaires et par les acteurs associatifs susceptibles d’orienter les bénéficiaires, implication variable des banques dans la proposition d’une offre peu rentable, accueil réservé des clients qui la perçoivent comme une offre dégradée comprenant des services limités, voire la sanction de précédents incidents de paiement ». L’offre comporte une carte à autorisation systématique, pas de chèque et 4 virements par mois.

La Cour des comptes pointe aussi du doigt une détection des clients en situation de fragilité financière qui repose sur des critères et des modalités hétérogènes ; ceux laissés à la libre appréciation des banques ont augmenté et représentent 80 % des détections en 2019.

La Cour consacre un chapitre à l’inclusion bancaire dans son rapport 2021, estimant que « la crise sanitaire et des conséquences économiques et sociales vont fortement peser sur la situation financière de nombreuses personnes ». Et donne donc ses recommandations pour améliorer davantage les dispositifs d’inclusion bancaire. L.B.

Banque de détail – Assurance

pub

© 2020 AssurCity.