Comment faire pour bien assurer son vélo électrique ?

Après avoir évoqué l’assurance contre le vol de deux-roues traditionnel – lisez notre article Comment bien assurer son vélo contre le vol ? – place aujourd’hui au vélo électrique ou vélo à assistance électrique (VAE). Une double dénomination pour une unique réalité : une bicyclette équipée d’un moteur et d’une batterie rechargeable. Suffisant pour devoir souscrire une assurance moto ?

Un vélo comme un autre

VAE, késako ? Sous cet acronyme, l’on trouve le Vélo à Assistance Electrique, soit un vélo standard auquel on a greffé un moteur et une batterie. 

Malgré ses caractéristiques, le port du casque n’est pas obligatoire et il n’est pas nécessaire de posséder un quelconque permis. 

Plus loin, il n’est pas indispensable de souscrire une assurance scooter ou moto puisque le VAE reste considéré comme un simple vélo dès lors que les conditions suivantes sont satisfaites : 
• le moteur doit se couper si le cycliste ne pédale plus, freine ou dépasse les 25 km/h
• le moteur ne doit fonctionner qu’en cas d’utilisation des pédales
• la puissance du moteur ne doit pas dépasser les 250 watts

Le secours de l’assurance habitation

Si vous possédez une assurance responsabilité civile vie privée comprise dans votre assurance habitation, votre vélo à assistance électrique sera automatique assuré. Pensez donc à jeter un œil à votre contrat !

Bien entendu, certains assureurs proposent des garanties supplémentaires contre le vol notamment. N’hésitez donc pas à les solliciter à ce sujet !

Veillez enfin à l’homologation de votre véhicule car, si tel n’est pas le cas, votre assureur pourra refuser de vous couvrir en cas d’accident.
Le conseil d’Assurland : avant tout trajet au guidon de votre deux-roues, pensez à réaliser quelques vérifications d’usage
• les pneus
• les éclairages (clignotants, feux stop, feux de détresse)
• les freins
• les rétroviseurs
• les niveaux d’huile
• la tenue

Assurance moto

Étiquettes : , ,

© 2017 AssurCity.