Turquie : Les pertes estimées entre 50 et 200M de dollars, les pertes assurées proches des 10M

Le violent séisme, d’une magnitude de 7,2 sur l’échelle de Richter, qui a frappé la région de Van à l’est de la Turquie a fait des dégâts estimés par les sociétés de modélisations entre 55 et 200M de dollars.

Selon les premières estimations de Eqecat  et Air Worldwide, deux sociétés de modélisations des risques, le séisme qui a eu lieu en Turquie dimanche 23 octobre a fait entre 55 et 200M de dollars de dégâts, entre 100 et 300M de Livres Turques.

Air met toutefois en garde en précisant ne pas prendre en compte les dégâts consécutifs au séisme, dommages aux véhicules notamment.
Le bilan humain est lourd, avec 460 morts au moment où nous écrivons ces lignes.

Les pertes de matière assurée devraient toutefois être beaucoup moins importantes car la région, située à l’extrême Est du pays, non loin de l’Iran, est économiquement peu développée et peu assurée par rapport au reste du pays.

« A Van, les chiffres évoqués font part de 7.000 polices habitations concernées pour un total de 64.000 habitations. Dans cette zone, le taux de pénétration de l’assurance est de 10% contre 30% pour la moyenne du pays. » explique Nolwenn Alano, directeur général de Gras Savoye Turquie.

Depuis le séisme d’Izmir, le 17 août 1999 et d’une magnitude de 7,6 sur l’échelle ouverte de Richter, la Turquie a mis en place un système d’assurance obligatoire pour couvrir le risque sismique. Cet événement avait causé entre 3 et 6,5Mds de dollars de dégâts selon l’US Geological Survey (http://neic.usgs.gov/neis/eq_depot/1999/eq_990817/).

A la suite de cet événement, les pouvoirs publics ont imposé une assurance habitation tremblement de terre mais le taux d’assurance reste faible.
« D’après les premières estimations sur place, le montant des dégâts assurés devrait atteindre les 10M de dollars » relève Nolwenn Alano qui tient à rassurer : « Aucun des 100 collaborateurs de Gras Savoye en Turquie n’a été touché par le séisme ».

Selon le directeur général local du courtier français, les problèmes pourraient venir des garanties assistance dont le déclenchement a été retardé.

News Assurances Pro

© 2017 AssurCity.