Maroc : assurance moto et regain de forme du marché

Après plusieurs années marquées par la morosité et la récession, le marché marocain du deux-roues témoigne désormais d’un indéniable regain de forme qui se caractérise notamment par l’importation massive de modèles chinois. Plus loin et en parallèle, ce sursaut pose la question de l’assurance moto sur l’autre rive de la Méditerranée.

Un marché à dominante chinoise

Ça va beaucoup mieux pour le marché moto marocain ! Après plusieurs années de repli, motos, scooters et cyclos séduisent à nouveau les acheteurs locaux :
• fin 2011, plus de 120 000 motocyclettes de 50 cm3 ont été écoulées (+ 12,26 % par rapport à 2010)
• cela correspond à un chiffre d’affaires de 1,3 milliard de dirham (environ 117 millions d’euros)

Dans le détail, les deux-roues de type scooter ont vu leurs ventes baisser de 3 % en 2011 face aux importations chinoises de cyclos. Chiffre éloquent : en un an, plus de 68 000 motos chinoises ont été commercialisées dans le Royaume ; elles n’étaient que 2 900 en 2004.

L’absence de garantie vol !

L’assurance scooter 50cc et moto, parent pauvre du secteur assurantiel au Maroc ? Difficile d’offrir à cette question une réponse catégorique mais, alors que les acteurs locaux de l’assurance auto proposent aux automobilistes marocains moult garanties, il n’existe pas d’offre réellement adaptée aux conducteurs de deux-roues.

Car, en y regardant d’un peu plus près, il apparaît que, dans leur écrasante majorité, les compagnies d’assurances ne proposent au Maroc aucune garantie contre le vol. Une pratique étonnante lorsque l’on connaît la vulnérabilité de ce type de véhicule…
Le conseil d’Assurland : pendant ce temps, au cœur des zones urbaines, l’on tente de promouvoir l’utilisation du deux-roues électriques comme le rappelle l’article Quand l’électrique envahit l’univers du scooter !.

Étiquettes : , , , , ,

© 2019 AssurCity.