Assurance-vie : 10 conseils clés pour choisir le contrat le plus efficace

En tant qu’épargnant novice, il est parfois difficile de définir le contrat le plus adéquat parmi des milliers de produits existants. Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Good Value for Money, a livré à News Assurances ses 10 conseils clés.

Avant toute prise d’engagement, la première recommandation fondamentale à fournir à un épargnant novice est d’établir son profil d’investisseur :  pourquoi vouloir épargner ? Quels sont les objectifs à atteindre ? A moyen ou long terme ? Quels sont les capacités de versements ?

Voici 10 conseils-clés prodigués par Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Good Value for Money pour bien choisir son contrat.

1 ) “L’ancienneté du contrat”

De nombreux contrats signent chaque année leur apparition. Les premiers taux de rendement servis sont élevés, alléchants, mais attention de ne pas se laisser amadouer par un produit trop récent. En effet, il ne dispose concrètement d’aucun passif, d’aucune référence antérieure pour évaluer et jauger sa performance sur la durée. Il sera donc de meilleur aloi de préférer des contrats mieux implantés et plus anciens.

2 ) “Le caractère associatif du contrat”

Les associations d’épargnants, tels que l’Afer ou l’Agipi, ont cette particularité non négligeable d’être totalement indépendants des assureurs. L’épée de Damoclès de la vente d’un produit ne pèse donc pas sur leurs épaules. Des regroupements qui permettent de créer une cellule protectrice autour du particulier. Il peut échanger avec ses pairs en ne se retrouvant pas isolé face à ses désirs d’investissement. En étant membre de cette association, l’épargnant bénéficie d’un contrat collectif d’assurance-vie, généralement simple, décrypté et accessible, et profite également de taux de rendement réputés plus élevés.

3 ) “Mise en œuvre des évolutions du contrat”

Pour séduire ses assurés et perdurer dans le temps, un contrat doit savoir évoluer, se renouveler, se moderniser. Ajout et diversification des unités de compte incluses, introduction d’arbitrages automatiques et d’options financières, suppression des frais attestent par exemple d’une progression satisfaisante du produit souscrit. Il sera toutefois préférable de s’orienter vers un contrat qui partage ses avantages avec tous ses assurés plutôt que vers un qui ne récompense qu’une poignée de privilégiés.

4 ) “Les mêmes taux de rendements des fonds en euros pour tous”

Dans la même logique que la conclusion du point clé précédent, il est considéré judicieux de se diriger vers un contrat qui garantit à ses assurés les mêmes taux de rendement de ses fonds en euros. Sans distinction aucune de l’ancienneté de l’épargnant, de sa proportion d’unités de compte ou encore de son poids financier. Dans un secteur où les courbes fluctuent subitement et où l’argent transite à vitesse fulgurante, l’équité et la justice assurent une relation saine entre l’épargnant et ses investissements.

5 ) “Un plafond de 70 centimes pour les frais sur l’encours du contrat”

Attention aux multiples frais qui pèsent sur les contrats assurance-vie et qui peuvent considérablement réduire les niveaux de performance annoncés. Ainsi, sera-t-il recommandé de ne pas opter pour un contrat dont les frais sur unités de compte, comme sur les fonds en euros, dépassent 70 centimes chacun.

6 ) “Surperformance durable du fonds en euros”

Il est important de savoir apprécier la solidité du, ou des, fonds en euros qui composent son contrat. Leurs taux de rendement doivent s’inscrire dans une logique de longévité, de surperformance. Que d’année en année le fonds enregistre une progression, même modérée, témoigne des bonnes stratégies employées par l’assureur/distributeur.

7) “Existence d’un extranet client de qualité”

La compagnie gestionnaire de l’assurance-vie d’un épargnant s’engage à un devoir d’information envers lui. Le particulier investit son argent, généralement des sommes conséquentes, il a besoin d’être rassuré, de savoir ou son argent passe, mais également d’avoir une certaine latitude dans la gestion de son contrat. Au travers d’un extranet de qualité, il peut consulter et accéder à la situation de son contrat, visualiser et sélectionner divers supports d’investissement, revoir les dernières opérations réalisées. Un véritable compte en banque en ligne pour contrat d’assurance-vie.

8) “Arbitrages gratuits via l’extranet”

Un épargnant disposant d’un extranet efficace pour consulter l’état de son contrat doit pouvoir opérer ses arbitrages en toute indépendance, sans que des frais additionnels, gage d’une gestion et d’un co-pilotage  inexistants, s’ajoutent.

9) “Présence d’unités de compte externe au groupe d’appartenance”

Pour diversifier et dynamiser les performances, il est judicieux de privilégier un contrat dont les unités de compte ne sont pas uniquement centrées sur celles appartenant au groupe commercialisant le produit. Il sera d’autant plus préférable que ces unités de compte externes soient considérées comme des référence du marché telles que DNCA, Financière de l’Echiquier, ou Carmignac…

10) “Options financières à véritable valeur ajoutée”

Un contrat proposant des options financières diversifiées et qui se distinguent est un véritable plus pour l’épargnant. Comme par exemple le rééquilibrage régulier de l’épargne par rapport à une allocation d’actifs de référence (voir point clé ci-dessus). Ou encore la possibilité d’avoir recours à un investissement progressif en ne plaçant pas le capital d’un coup mais astucieusement et au compte-goutte pour conduire diverses stratégies.


News Assurances

© 2017 AssurCity.