Coté budget de la beauté et l’esthétique

Les préjudices corporels sont-ils pris en charge ?

Certains dommages corporels sont parfois pris en charge par l’assurance santé, si ces dommages venaient à défigurer la victime par exemple. L’on parle ici d’un préjudice esthétique.

Quand est-ce qu’un préjudice esthétique a lieu ?

Un préjudice est constaté à la suite d’examens sur la victime, examens portants sur l’ampleur des séquelles subis et traces subsistantes notamment les cicatrices et amputations de membres. Ces examens devront être réalisés par un expert qui qualifiera le niveau du préjudice selon une échelle allant de 1 à 7.

Seront également évalués à la même échelle les souffrances endurées par la victime du préjudice. Pour les personnes ayant été victimes d’un accident grave de la route, les préjudices esthétiques sont évalués à 6 ou à 7 sont ainsi qualifiés d’exceptionnels – très haut degré de préjudice physique et de souffrances. Ces expertises sont d’autant plus importantes dans la mesure où les indemnisations seront calculées suivant ces différents résultats. Cette indemnisation sera toutefois octroyée suivant le profil ainsi que la partie du corps touchée de la victime.

Les impacts du préjudice esthétique

Si un préjudice venait à avoir lieu, plus de 90% des victimes françaises auraient recours à la chirurgie esthétique réparatrice considérant que le préjudice esthétique est un grand handicap au quotidien. Il est pourtant bon de savoir que l’assurance maladie prend en charge les victimes de préjudices esthétiques causés par un accident ou suite à une mutilation. La complémentaire santé quant à elle prendra en charge le complément. 




Étiquettes : , , ,

© 2017 AssurCity.