Ce qu’il faut savoir pour rouler… en Suisse

La vignette est obligatoire pour rouler sur les autoroutes

Vous comptez prochainement conduire en Suisse ? Sachez que les règles qui régissent la conduite dans ce pays ne sont pas les mêmes que celles qui sont en vigueur en France. Faites donc attention, et vérifiez si votre contrat d’assurance auto vous couvre en cas d’accidents ou autres imprévus.

Voici quelques informations à connaître pour rouler sur le sol helvète.

La vignette

Lorsque vous roulez sur une autoroute, prenez soin de vous procurer une vignette. Vous pouvez en trouver auprès des bureaux de poste, des douanes mais aussi auprès des commissariats. Celle-ci coûte environ 40 francs suisses et doit être apposée au niveau du pare-brise. En cas de défaut de vignette, vous encourez une amende de 100 francs suisses ainsi que l’achat immédiat de cette dernière.

Les limitations de vitesse

Connaître les limites de vitesse en Suisse est indispensable étant donné que celles-ci diffèrent de celles qui sont applicables en France. Sur une autoroute, la vitesse de conduite ne doit pas excéder 120 km/h. En semi-autoroute, la limitation est fixée 100 km/h, contre 80km/h hors localité et 50km/h en zone urbaine.

Si la voiture conduite tire une caravane ou une remorque ne dépassant pas une tonne, la limite descend à 80 km/h sur l’ensemble des routes. Et lorsque le poids de la remorque ou de la caravane excède une tonne, cette limite est de 60 km/h.

Quelle que soit la vitesse de conduite, il est interdit de conduire après avoir bu de l’alcool. Le taux ne doit pas dépasser 0,5 gramme par litre. Et durant l’hiver, songez à installer des pneus adaptés.

Les radars fixes

Cela fait maintenant des années que les radars fixes ont été installés sur les autoroutes suisses. Il en existe également quelques-uns au niveau des routes nationales. En agglomération, les dispositifs sont différents. On retrouve notamment des radars qui repèrent le passage à un feu rouge. En outre, la présence de caméras de surveillance sur les autoroutes et dans certaines grandes villes de suivre le mouvement des automobilistes et de garder un œil sur les infractions.

Bon à savoir

Il est important de savoir que les panneaux indicateurs des routes nationales et des autoroutes ne sont pas les mêmes qu’en France. Le bleu correspond aux routes nationales et le vert est dédié aux autoroutes. L’inverse est valable dans l’Hexagone : il ne faudrait surtout pas s’y tromper.




Étiquettes : , , , ,

© 2017 AssurCity.