Vidéo : Conduite accompagnée, jeunes conducteurs et assurance

Mariona Vivar

Mariona Vivar
le 4 décembre 2013

Tout jeune conducteur contractant pour la première fois une assurance auto en son nom doit payer une surprime imposée par les assureurs.

Cette surprime est établie par les statistiques montrent que les jeunes conducteurs sont bien plus sujets aux accidents que les conducteurs expérimentés.

Les jeunes conducteurs apprentis, venant tout juste d’obtenir leur permis de conduire, ont souvent du mal à trouver des assurances auto à prix raisonnables. La plupart du temps les premières cotisations qu’ils doivent payer se révèlent très chères. Pourquoi ?
Etant novices, ils représentent de prime abord un grand risque en matière de probabilité d’accidents. Les statistiques prouvent que le taux de sinistralité des jeunes conducteurs est particulièrement élevé au cours de leurs premières années sur la route.
D’une part en raison de leur manque d’expérience, mais également à cause du véhicule qu’ils conduisent, généralement de seconde main. S’ajoutent à cela des vitesses sur la route souvent excessives et immodérées, ou encore l’emprise insouciante de substances illicites au volant pour les 18-25 ans.

Les assureurs se basent donc sur la surexposition des jeunes aux risques pour établir leur cotisation d’assurance.

A noter donc que les jeunes conducteurs qui s’assurent pour la première fois en leur propre nom subissent une surprime de 100% lors de leur première cotisation. Soit le double d’une cotisation de base. La surprime est réduite de moitié lors de la seconde année et disparaît totalement lors de la troisième.

Jugés comme mieux préparés, les jeunes conducteurs ayant passé la conduite accompagnée bénéficient de tarifs préférentiels. Ainsi leur surprime la première année ne sera-t-elle équivalente qu’à 50% au lieu de 100%.

Regardez directement la vidéo sur Youtube


News Assurances

© 2017 AssurCity.