Airbnb : il découvre son logement complètement détruit

Illustre plateforme de location et réservation de logements entre particuliers, Airbnb ne garantit pas toujours une expérience sans accroc. Dernier exemple en date : cet appartement londonien saccagé par des fêtards indélicats…

Des dégâts matériels innombrables

A l’occasion des vacances de Noël 2016, Luciano Dinulescu, fraîchement inscrit sur la plateforme Airbnb, décide de mettre son appartement en location. Il aurait peut-être dû y réfléchir à deux fois…

En effet, les nouveaux locataires organisent une énorme fête qui occasionne de nombreux dégâts. A son retour, M. Dinulescu découvre que de nombreux objets et meubles ont été endommagés mais aussi les murs et les fenêtres.

D’ailleurs, les dommages matériels ne se limitent pas à son seul appartement puisqu’un ascenseur est cassé, des déchets en tout genre sont retrouvés dans la résidence et des personnes se sont même évanouies dans les parties communes de l’immeuble.

Une indemnisation tardive et insuffisante

En découvrant les nombreux dégâts causés à son appartement, Luciano Dinulescu sollicite tout naturellement le service Client de la plateforme Airbnb.

Après deux mois d’échanges et malgré la communication de différents documents, ce service lui demande de lui envoyer à nouveau le dossier de réclamation dans son intégralité. Airbnb lui propose alors 1 640 euros à accepter sous 3 jours.

Mécontent, le propriétaire du logement décide de raconter sa mésaventure à The Observer. En réaction à cette mauvaise publicité, Airbnb procède à un premier versement et promet de réaliser d’autres versements pour un total de 8 500 euros, somme nécessaire pour couvrir l’ensemble des dégâts constatés. En contrepartie, l’entreprise demande la signature d’un accord de confidentialité…



© 2017 AssurCity.