Immobilier : les rachats de crédits diminuent

Nous savons aujourd’hui que les taux pour obtenir un crédit immobilier augmentent lentement. Cela ne semble pas freiner les emprunteurs pour souscrire un nouveau crédit mais quelle est la part des rachats de crédit ? La Banque de France nous informe des derniers chiffres sur ce point.

Diminution des rachats de crédits pour le premier trimestre 2017

Vous n’avez pas pu y échapper, les taux pour un prêt immobilier étaient historiquement bas en 2016. Depuis fin 2016 les taux remontent mais la tendance reste très mesurée. Il reste toujours très favorable de contracter un tel crédit pour acheter un bien immobilier mais pas que.

En effet, ces taux particulièrement bas sont également le bon moment pour renégocier son crédit immobilier. De nombreux Français ont et vont encore chez leur organisme prêteur pour renégocier leur taux. C’est un bon moyen pour diminuer la somme finale à verser à la banque et cela peut aussi permettre de gagner quelques mois précieux de remboursement.

Le rachat de crédit représentait d’ailleurs en janvier 2017 61,6% des nouveaux crédits immobiliers. La banque de France nous informe néanmoins que cette propension diminue. En février elle était plutôt de 59,8% et 52,1% en mars de cette année.

Hors renégociations, l’encours se porte bien

Si d’un côté le rachat de crédit diminue dans le total des contrats souscrits, les nouveaux crédits hors renégociations sont en hausse. La Banque de France constate d’ailleurs une augmentation de +5,4% des encours dans ce secteur pour le mois de mars 2017, le total étant de 914 milliards d’euros. Pour ce seul mois, c’est 32 milliards qui ont été récoltés.

Au sujet du taux moyen, il table autour des 1,50% mais devrait continuer d’augmenter lentement dans les mois à venir.

via empruntis.com



Étiquettes : , , ,

© 2017 AssurCity.