Ian Brossat veut rétablir l'encadrement des loyers parisiens

Ian Brossat adjoint à la Mairie de Paris en charge du logement annonce que la municipalité souhaite réintroduire l’encadrement des loyers. Une mesure qui avait été annulée par le tribunal administratif en 2017.

Une mesure annulée en 2017

Ce n’est un secret pour personne, les loyers parisiens sont hors de prix. Il faut savoir qu’en moyenne, les Français consacrent un peu plus de 18% de leurs revenus aux dépenses de logement. Pour alléger ce poste important qui pèse sur les ménages, Ian Brossat, adjoint à la Mairie de Paris en charge du logement a annoncé que la municipalité voulait rétablir l’encadrement des loyers. Une mesure qui avait été annulée par le tribunal administratif en novembre 2017. Depuis, les loyers flambent dans la capitale. La tête de liste PCF aux élections européennes explique dans les colonnes du JDD que les loyers ont augmenté de 50% entre 2005 et 2015 avant de connaître une certaine stabilité avec l’encadrement des loyers. Selon lui, la suppression de cette mesure a fait perdre 1 500 euros par an aux locataires parisiens. Pour réintroduire l’encadrement des loyers, la municipalité compte s’appuyer sur la loi Elan. Une loi qui donne « la possibilité à certaines communes au marché locatif tendu de mettre en place l’encadrement des loyers » explique-t-il au journal.

40% des Parisiens sont locataires

Ian Brossat souhaite que le retour de l’encadrement des loyers soit mis en place rapidement dans un contexte de grogne sociale. Le 11 décembre prochain, la mesure sera proposée au Conseil de Paris et ce sera au préfet de région d’établir les niveaux de loyer dans Paris. Pour l’adjoint à la Mairie de Paris, la mesure aura un effet immédiat sur le pouvoir d’achat des Parisiens et ne coûtera rien au gouvernement. Aujourd’hui, 40% des Parisiens sont locataires dans le privé.
Par ailleurs, un organisme de foncier solidaire (OFS) devrait voir le jour qui permettra ainsi aux classes moyennes d’accéder à la propriété grâce à un prix trois fois inférieur à celui du marché. Pour cela, l’organisme sera propriétaire du terrain et le bâti sera vendu.

© 2018 AssurCity.