L’additif E171 retiré de la recette de M&M’s

Interdit depuis le 1er janvier 2020 en France, l’additif alimentaire E171 (dioxyde de titane) doit être retiré de très nombreuses recettes alimentaires. Et c’est le cas de celle des célèbres M&M’s. L’entreprise doit donc faire face à cette restriction et revoir sa manière de créer ses cacahuètes chocolatées. Pourquoi ? Comment ? Nous nous sommes penchés sur le sujet.

Dioxyde de titane (E171) : il est désormais interdit en France

Le dioxyde de titane, aussi appelé additif E171, est présent dans de très nombreux produits commercialisés en France. Pâtisseries, confiseries, yaourts, plats cuisinés, il est partout. Il suffit de regarder les étiquettes des aliments que l’on achète pour s’en rendre compte. Et, s’il n’est pas noté sous le nom de E171, il se peut qu’il soit caché derrière celui de TiO2. Enfin ça, c’était avant. En effet, un arrêté paru au Journal officiel le 25 avril 2019 prévoyait de l’interdire en France à compter du 1er janvier 2020. Et c’est chose faite !

Le dioxyde de titane est composé de nanoparticules, invisibles pour l’oeil humain, qui ont la capacité de franchir les barrières biologiques supposées protéger notre organisme. Ainsi, elles viennent se loger dans nos organes, tels que le foie par exemple, et pourraient être la cause de l’apparition de certains cancers. Bien que cela n’ai pas été réellement prouvé, le Parlement a préféré l’interdire complètement par mesure de sécurité.

De nombreuses entreprises sont donc contraintes de revoir la recette de leurs produits si elles souhaitent pouvoir continuer de les commercialiser sur le territoire français en cette année 2020. C’est d’ailleurs le cas de M&M’s qui utilisait cet additif dans le but de donner un côté plus brillant à ses célèbres bonbons en chocolat aux multiples couleurs.

M&M’s remplace l’additif E171 par de l’amidon de riz

La marque américaine appartenant à Mars Incorporated a donc choisi de se plier aux règles françaises. Elle continuera alors de distribuer ses M&M’s français fabriqués à Haguenau, en Alsace, après avoir décidé de modifier sa recette en remplaçant le dioxyde titane (E171) par de l’amidon de riz. Une décision prise après plus de 40 000 heures de recherche et développement. Et tout ça, ça a un prix. Stéphanie Domange, PDG de Mars Wrigley en France, explique qu’il aura fallu investir un total de 44 millions d’euros pour en arriver à ce résultat, et mettre en place la nouvelle recette. Afin de rentabiliser ces recherches qui représentent un coût énorme, l’entreprise prévoit de doubler les ventes de ses M&M’s en France durant les 10 prochaines années, soit d’ici la fin d’année 2030.

D’ailleurs, pour les gourmands de chocolats qui vivent en Île-de-France, ou qui passent dans la région, sachez qu’un pop up store M&M’s est ouvert à Clichy durant tout le mois de Janvier 2020. Les bonbons y sont bien évidemment disponibles à la vente, mais il est aussi possible d’y trouver de nombreux produits dérivés tels que des peluches, des vêtements ou de la vaisselle. Il n’est donc plus nécessaire de se rendre au M&M’s World de Londres, de New-York ou de Vegas puisque la boutique éphémère est installée dans la galerie commerciale du Leclerc, se trouvant entre Clichy (Haut-de-Seine) et Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

Si vous êtes friands de chocolat, ne tardez pas à découvrir le magasin. C’est aussi une très belle opportunité pour découvrir cette toute nouvelle recette proposée par la marque !

Étiquettes : , , , ,

© 2019 AssurCity.