PSA présentera sa nouvelle berline premium DS 9 au Salon de Genève

Alors que le Salon de Genève approche à grands pas, DS Automobiles a dévoilé sa nouvelle berline haut de gamme, la DS 9. Ce modèle ambitieux aura la lourde tâche de devenir l’emblème de la marque, symbole du savoir faire « premium » de PSA.

La plus grande berline du groupe PSA est attendue au Salon de Genève

Les aficionados du groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS Automobiles ainsi que le groupe Fiat-Chrysler) attendent ce nouveau modèle avec impatience, qui sera présenté au 90e Salon automobile de Genève (dates : du 5 au 15 mars 2020). Pour faire patienter les amateurs, DS Automobiles a dévoilé cette imposante DS9.

Le constructeur n’a pas lésiné sur les dimensions : 4,93 mètres en longueur, 1,85 mètres en largeur et 2,90 mètres d’empattement. Cette automobile est basée sur la version la plus imposante de la plateforme EMP2 (11 centimètres d’empattement supplémentaires par rapport à la Peugeot 508). Les roues imposent elles aussi le respect, avec un diamètre de 69 centimètres.

Son design est dans la lignée des modèles DS : la calandre DS Wings est bien présente et on retrouve le sabre guilloché « Clous de Paris » sur le capot. Sa ligne de pavillon plongeante n’est pas sans rappeler celle de sa cousine, la 508 de Peugeot. À l’instar de l’emblématique DS de Citroën, cette DS9 est équipée de cornets à chaque extrémité de son pavillon, qui feront ici office de feux de position latéraux.

Une voiture premium proposée en hybride rechargeable… mais pas en diesel

À l’intérieur, le constructeur a choisi de miser sur des valeurs sûres : sièges en cuir chauffants, massants et ventilés. Le tableau de bord n’est pas sans rappeler celui du DS 7 Crossback, le SUV premium de la marque : on retrouve une interface numérique luxueuse dotée d’un écran tactile central de 12 pouces, le tout personnalisable à souhait avec les « Inspirations DS » (Bastille, Rivoli et Opera).

Côté motorisation, DS a équipé ce nouveau modèle de son système hybride rechargeable e-tense. Elle conjugue un bloc électrique de 110 ch et un moteur essence quatre cylindres de 1.6 L PureTech de 180 ch, pour une puissance totale de 225 ch. Est également au programme deux motorisations e-tense supplémentaires : la première de 250 ch à deux roues motrices et à l’autonomie améliorée, la seconde de 360 ch à transmission intégrale. Enfin, un moteur PureTech (essence) de 225 ch sera ajouté à la gamme. Toutes ces DS 9 seront livrées avec une boîte de vitesse automatique à huit rapports. Et aucun diesel n’est prévu !

D’autres équipement de pointe viendront agrémenter cette berline premium. La voiture profitera d’une caméra infrarouge avec vision de nuit repérant piétons, cyclistes ou encore animaux à une distance de 100 mètres, le « DS Night Vision ». Elle disposera également du programme de conduite semi-autonome de niveau 2 « DS Drive Assist », de l’aide au stationnement « DS Park Pilot » ainsi que du système de suspension pilotée « DS Active Scan Suspension ».

Un modèle clé dans la gamme de DS Automobiles

Après l’ajout du DS 3 Crossback à son catalogue, DS Automobiles veut frapper fort. « La DS9, c’est la grande berline statutaire qui va coiffer la gamme en termes de prix et de technologie, a confié aux Échos Béatrice Foucher, directrice générale de DS Automobiles depuis mi-janvier. C’est notre plus grande voiture, la plus chère, la plus aboutie en termes de prestations. Elle va incarner notre savoir-faire, que ce soit en matière de technologie, ce qui est un prérequis pour une marque premium, ou dans notre capacité à intégrer le luxe à la française. »

L’automobile sera produite en Chine pour être commercialisée sur le marché international. Les ventes devraient débuter au deuxième semestre 2020. Aucune information n’a été donnée concernant son prix

© 2019 AssurCity.