En France, un chat contaminé par le Covid-19

En France, un chat a été testé pour la première fois positif au Covid-19. Un animal qui aurait été contaminé par son propriétaire. Dans le monde, les cas de contamination des animaux de compagnie sont rarissimes. 

Les cas rarissismes des animaux atteints du Covid-19

C’est une première en France, un chat a été détecté positif au  Covid-19. Une découverte réalisée par l’école nationale vétérinaire de Maisons-Alfort dans le Val-de-Marne (94). Selon ces professionnels, l’animal présentait des symptômes respiratoires et digestifs sans gravité. Un chat qui aurait été contaminé par son propriétaire lui-même atteint du virus. D’après les vétérinaires, la santé du félin n’est pas en danger. 

Ce n’est pas la première fois qu’un animal domestique est testé positif au Covid-19. Le dernier exemple concerne un matou originaire de Belgique. Là encore, le virus avait été transmis par son propriétaire. 

Des cas qui sont rarissimes dans le monde mais engendre la peur chez certains propriétaires. Les médecins estiment qu’il n’y a pas le moindre risque d’une transmission aux Hommes : « « Ce type de transmission est dans la direction de l’homme à l’animal et de pas l’animal à l’homme » a tenu à préciser Emmanuel André, l’un des portes–paroles des autorités en Belgique. Il en est de même pour l’Agence du médicament (Anses) et l’OMS qui estiment qu’il n’y a « aucune preuve » que les chiens ou les chats puissent transmettre le virus. 

Par peur, des propriéraires utilisent de l’eau de javel

Malheureusement, la peur d’attraper le virus a incité les propriétaires à adopter des comportements dangereux. Certains n’ont pas hésité à utiliser de l’eau de javel pour  désinfecter des chiens et des chats. Résultat : les vétérinaires ont dû soigner des animaux en très mauvaise santé. Pour mettre fin à ces mauvais traitements, les professionnels ont dû monter au créneau pour rappeler à l’ordre les maîtres. 

Pour se protéger contre le Covid-19, nul besoin d’eau de javel. Il suffit de respecter des règles d’hygiène et de bon sens : 

  • Se laver les mains après avoir fait des papouilles à son chat ou son chien
  • Ne pas se faire lécher la figure par un animal
  • Ne pas toucher un animal errant 

Adopter pendant la période de confinement

Face à des rumeurs qui se multiplient, la SPA craint une augmentation des abandons en cette période de confinement. Des abandons qui pourraient entraîner une vague d’euthanasie. Pour éviter des situations dramatiques, la SPA a réussi à obtenir une dérogation durant ce confinement :  « Au-delà des lieux d’adoption d’animaux à la SPA, l’ensemble des refuges qui se conformeront aux critères mis en place par le Gouvernement (prise de rendez-vous et délivrance d’attestation dématérialisée notamment) pourront bénéficier de la dérogation » explique t-il Christophe Castaner dans un tweet.

Les personnes qui voudraient adopter en cette période de confinement doivent pourrait le faire sous certaines conditions : 

  • L’animal devra être choisi en amont sur le site de la SPA
  • Un rendez-vous devra être fixé par le refuge. Ce dernier devra aussi émettre une attestation dématérialisée avec l’horaire du rendez-vous
  • Une seule personne pourra se rendre à la SPA pour récupérer l’animal. Cette personne devra cocher la case « motif familial impérieux » sur sa dérogation. 

Étiquettes : , , ,

© 2019 AssurCity.