Lydia lance une assurance pour smartphone en partenariat avec Covered

L’application Lydia s’associe à Covered afin de proposer une assurance pour smartphone à ses utilisateurs, et conforter ainsi son rôle de porteuse pour des assurtech françaises en plein développement.

Lydia développe encore davantage ses services financiers

Vous connaissez déjà sans doute Lydia, cette application qui permet de verser de l’argent à vos proches en quelques clics, mais aussi, de plus en plus, de payer vos achats en magasins. Lancée en France en juillet 2013, cette finetech française est devenue en moins de dix ans une véritable plateforme mobile de services financiers au sens large.

Et c’est dans ce sens qu’elle compte bien continuer à se développer en intégrant bientôt une solution d’assurance à ses membres qui permettra de couvrir le support de leur porte-monnaie digital : leur portable ! Pour ce faire, Lydia a choisi Covered, une insurtech elle aussi française, créée en 2019 et spécialisée dans la couverture des smartphones neufs, d’occasion, de seconde main, reconditionnés ou loués.

Les atouts d’une assurtech : une assurance 100% digitale et sans engagement

En partant d’une enquête qu’elle a elle-même menée, et qui montre que 82% des Français ont déjà casssé leur téléphone portable, Covered a souhaité mettre en place une démarche on ne peut plus simple : la souscription directement en ligne selon votre modèle.

Cette dernière est valable partout dans le monde pour moins de dix euros par mois (selon les options) et sans engagement. Les garanties de base comprennent la prise en charge en cas de casse de l’écran ou de la face arrière. Et il est possible d’y ajouter en option les garanties oxydation, batterie HS, vol (par agression ou effraction) et la couverture des autres éléments, tels que l’appareil photo. 

Pour garantir la protection de leur compagnon de tous les jours, Covered envoie également régulièrement des accessoires de protection à ses abonnés. Le service dispose aussi d’un support technique, et si la réparation n’est pas possible, le remplacement du téléphone peut aussi être prise en charge.

Autour de Lydia, tout un écosystème de finetech françaises

Cette offre sera désormais accessible à tous les utilisateurs de Lydia directement depuis leur application. Dans l’interface, à côté de vos soldes et opérations, un onglet en forme de boussole indique la rubrique « Le marché », qui permet d’accéder aux offres partenaires de Lydia : le service de dons à des associations, un autre de micro-prêt express (entre 100 et 1500 euros), ou encore la possibilité de créer une carte cadeau à partir d’un cagnotte.

Parmi ces partenaires, on trouve également d’ores et déjà une autre assurtech française : Luko. Le spécialiste de l’assurance habitation digitale, s’est associé à Lydia il y a un an, dans le but de se faire encore mieux connaitre, et de rembourser ultra rapidement les sinistres de ses assurés, via Lydia.

Grâce à ce nouveau rapprochement avec Covered, Lydia conforte sa place de « couveuse » pour des finetech française en quête de développement. Dans cet écosystème Lydia fait en effet figure de précurseur et de modèle.

La finetch de toutes les promesses

Avant de lancer son appli, Lydia avait en effet créer son entreprise depuis bientôt dix ans, en 2011. Elle dispose donc d’une certaine expérience au regard des jeunes pousses que sont encore Luko et Covered, créées respectivement en 2016 et 2019.

Surtout, le succès et la réputation de Lydia, y compris à l’international, en fait une référence à imitier pour les nouveaux venus. La plateforme est encore en très forte croissance et compte déjà plus de 4 millions d’utilisateurs, avec une par de marché de plus de 25% chez les 18-30 ans français. Déjà présente en Belgique, Allemagne, Espagne, Irlande, Portugal, Italie et au Luxembourg, l’application compte bien continuer de se développer dans l’Union européenne.

Il faut dire que les attentes autour de la croissance de Lydia sont de taille. Elle a intégré cette année le classement French Tech 120, qui met en lumière les startups hexagonales les plus prometteuses, et a mené à bien une levée de fonds de 40 millions d’euros en janvier. Pour finir, si vous ne possédez pas Lydia, sachez que vous pouvez aussi comparer les assurances pour smartpone grâce à notre comaprateur. 

Étiquettes : , , , , , , ,

pub

© 2020 AssurCity.