Superéthanol : le biocarburant végétal progresse avec la crise de Covid-19

En ces temps de crise de Covid-19, le marché auto fait face à de grandes difficultés, en particulier le marché des motorisations thermiques (essence, diesel). Mais, outre la voiture électrique, c’est également la consommation de Superéthanol qui est en progression, de 4 % en 2020 par rapport à l’année précédente. Ce biocarburant végétal E85 continue donc de séduire et de plus en plus de véhicules sont équipées du fameux boîtier de conversion.

Le Superéthanol est le moins cher des carburants

Le Superéthanol a le vent en poupe en France. Malgré la baisse du trafic automobile à cause de la crise de Covid-19 et des mesures sanitaires et autres confinements, la consommation du biocarburant E85 a connu une hausse de 4 % durant cette année 2020, pour plus de 350 millions de litres brûlés. Ce chiffre est d’autant plus révélateur que tous les autres carburants routiers ont vu leur consommation chuter de 15 %, d’après la Collective du bioéthanol (Association de la betterave et du sucre et Syndicat des producteurs d’alcool agricole).

Le bioéthanol est ce carburant à base d’alcool éthylique issu de la fermentation de betterave et de céréales, et qui entre dans la composition de tous les carburants trouvables dans les stations-service. Le Superéthanol E85 en est composé entre 65 % et 85 %. La France est d’ailleurs le premier producteur de bioéthanol en Europe. Il est en outre moins taxé que les carburants fossiles, car moins émetteur de gaz à effet de serre. Par conséquent, il est moins cher, à environ 0,66 euros le litre à la pompe et attire. « Il permet d’économiser plus de 500 euros par an pour 13 000 km parcourus, par rapport aux autres essences », affirme la Collective du bioéthanol.

De plus en plus de véhicules sont équipés en boîtiers de conversion au Superéthanol

Pour le moment, seule une très petite part du parc automobile français roule au biocarburant E85. En effet, les trois quarts de la consommation française en carburant est toujours représentée par le gazole, le reste étant majoritairement dominé par les différentes essences. Pour qu’un véhicule puisse fonctionner au Superéthanol, il faut qu’il soit adapté grâce un boîtier de conversion ou un kit éthanol. Trois marques homologuées en proposent aujourd’hui en France : Flexfuel, Biomotors et ARM Engineering.

À l’heure actuelle, de plus en plus de véhicules sont équipés. En France en 2020, plus de 15 000 boîtiers de conversion homologués ont été installés, la moitié d’entre eux étant des boîtiers Flexfuel Energy Development. « En période de crise sanitaire, les Français privilégient la voiture pour se déplacer car elle est l’un des seuls moyens de mobilité confinée. Les automobilistes cherchent aussi une mobilité plus respectueuse de l’environnement qui préserve leur pouvoir d’achat. Les boîtiers FlexFuel répondent à ces attentes », explique Sébastien Le Pollès, président de l’entreprise.

Actuellement, la filière du Superéthanol sollicite le gouvernement pour qu’il élargisse l’accès aux boîtiers de conversions aux véhicules de 15 CV et plus, ainsi qu’à ceux équipés d’un filtre à particules. La demande serait « en passé d’être acceptée » et rendrait 9 véhicules sur 10 du parc essence convertissables. En outre, de plus en plus de véhicules sont proposés au Superéthanol de série : Ford a par exemple annoncé six modèles supplémentaires après avoir sorti son Kuga FlexiFuel E85 en 2019.

Le maillage en stations-service distribuant du E85 progresse

Le principal frein au développement du Superéthanol en France reste le maillage en stations-service en distribuant. Toutefois, les choses semblent évoluer sur ce point, d’après la Collective. Si l’on compare à la fin de l’année 2019, 32 % de stations en plus distribuent ce carburant, soit 565 de plus sur un an. Au total, 2 305 stations-service en proposaient au début de l’année 2021, soit une station sur quatre. « Les régions Occitanie (26 %), Hauts-de-France (22 %) et Provence-Alpes Côtes d’Azur (21 %) comptent le plus fort taux d’équipement en stations E85. Deux distributeurs, Total et Intermarché, représentent 50% des stations E85 », détaille la filière.

pub

© 2020 AssurCity.